28 décembre 2008

Crise ivoirienne à travers des livres du terroir: Littérature engagée ou exutoire ?

DE LA FOLIE DES ANGES A L'IDEOLOGIE DE LA VICTIMISATION(Le Front 27/08/2005)AUGUSTE GNALEHI,critique littéraireCela fait trois ans que dure la crise armée, déclenchée le 19 septembre 2002. Et déjà des auteurs ivoiriens, et non des moindres, à travers des livres à vertu aussi explicatifs que thérapeutiques tracent des sillons d’une littérature tantôt engagée, tantôt exutoire. Une littérature dépassant les cris subversifs et les sarcasmes des pamphlétaires pour se constituer en un véritable langage significatif.Vouloir parler,... [Lire la suite]
Posté par gnalehi bebey à 21:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 décembre 2008

ROMAN./ L'OPPOSANT HISTORIQUE

LA SONATE MACHIAVELIQUE D'ANDRE SILVER KONANLe Front samedi 7 juillet 2007 AUGUSTE GANLEHI CRITIQUE LITTERAIREAnnoncée tambour battant, l’œuvre d’André Silver Konan, après lecture nous a laissé sur notre faim. Ce recueil de trois nouvelles, publié par Le Nouveau Réveil, organe proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), n’est qu’une sonate machiavélique où s’orchestrent toutes sortes de contradictions et d’ambiguïtés...L’opposant historique. Tel est le titre du recueil de nouvelles d’André Silver Konan,... [Lire la suite]
Posté par gnalehi bebey à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2008

MUSIQUE URBAINE./GARBA 50

La galère ivoirienne en rap AUGUSTE GNALEHI, critique littéraire L'indignation ! Tel est le sentiment qui semble avoir inspiré un réquisitoire aux rappeurs Oli et Sooh, venus de Yopougon ''Sicobois'', un ghetto de la capitale économique ivoirienne, Abidjan. Ils y exposent les conditions dans lesquelles l'Ivoirien lambda et par ricochet l'Africain vivotent. Garba 50, c'est une catharsis. C'est aussi 15 titres, tous croustillants. Toute une allégorie !La pochette. Un gribouillis d'un pan de mur dégradé où est écrit Garba 50. De ce... [Lire la suite]
Posté par gnalehi bebey à 19:30 - Commentaires [5] - Permalien [#]
25 décembre 2008

OUVRAGE DE REFERENCE./ Management des services publics : retour d’expérience … des raisons d’espérer.

Management des services publics : la vision de Charles Koffi Diby Avec allégresse, le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Charles Koffi Diby mobilise toute son expérience professionnelle pour la théoriser à travers un ouvrage de référence édité par Nei/Ceda : Management des services publics : retour d’expérience … des raisons d’espérer. Et ce, en vue de jeter un regard critique sur l’administration publique ivoirienne, pour apporter des solutions idoines.De l’expérience à la théorisation.Soucieux de résoudre... [Lire la suite]
Posté par gnalehi bebey à 18:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
25 décembre 2008

BREVES NOTES

LA LITTERATURE MAROCAINE Auguste Gnalehi, critique littéraireaugustegnalehi@hotmail.com Introduction Etat islamique du Maghreb, le Maroc –monarchie constitutionnelle- est limité à l’Est et au Sud-est par l’Algérie, au Sud par la Mauritanie, à l’Ouest par l’océan atlantique, au Nord par la mer méditerranée. 710800 km² de superficie, le peuplement du Maroc se répartie en trois grands groupes linguistiques. Les Arabes (70%), les Berbères et les Harratines ; ces derniers sont les descendants d’anciens esclaves. Notons qu’une... [Lire la suite]
Posté par gnalehi bebey à 10:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 décembre 2008

FATOU KEITA./ Y EL ALBA LLEGO

Entrevista a la escritora Fatou Kéïta a propósito de su última novela ''Y el alba llegó''Fatou Kéïta, universitaria, escritora, en esta entrevista denuncia las leyes injustas y cínicas que infantilizan a la mujer. Feminista, echa una mirada crítica al comportamiento de algunos hombres...Traducido por Rosa Delia González Santana De Auguste Gnaléhi en Le Front, nº: 1362 , Costa de Marfil- 18 de noviembre de 2006.¡Qué aberración! La inferioridad de la mujer se ha institucionalizadoPara ella, su última novela Y el alba llegó,... [Lire la suite]
Posté par gnalehi bebey à 10:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 décembre 2008

CONTE: KOLOU LE CHASSEUR DE SERGE GRAH

LE BIENFAIT N'EST JAMAIS PERDU Auguste Gnalehi, critique littéraireaugustegnalehi@hotmail.com Une couverture multicolore. Une illustration d’Annick Assemian montrant des milliers de cavaliers habillés en or, des colonnes de griots et musiciens louant la gloire, la générosité d’un homme richissime sur un cheval escorté de guerriers brandissant leur sabre. Tout ceci donne au texte des allures d’un récit relatant des exploits d’un roi conquérant. Quant au titre, Kolou le chasseur, il fait penser à une histoire dramatique, voire... [Lire la suite]
Posté par gnalehi bebey à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2008

THEATRE:On se chamaille pour un siège de Hyacinthe Kakou

Un cocktail d’intérêts de clocher et de querelles de chapelles Pour tous ceux qui ont aimé et animé dans les années 80 et 90 le Festival du théâtre scolaire et universitaire, ils peuvent revivre ces instants chaleureux emprunts d’une émulation avec la publication par Vallesse Editions le texte primé en 1982 : On se chamaille pour un siège de Hyacinthe Kakou. Alliant humour et dérision, cette pièce 25 ans après est d’actualité… Comment peut-on se battre pour un siège ? Comment peut-on discuter sur des vétilles, des choses... [Lire la suite]
Posté par gnalehi bebey à 10:13 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
22 décembre 2008

CRIME CRAPULEUX A N'GLOWAMA DE JEAN LUC DJEA

UN POLAR A VOUS GLACER LE SANG Le Front, samedi 7 avril 2007 AUGUSTE GNALEHIaugustegnalehi@hotmail.com Sesame Editions vient de publier Crime crapuleux à N’glowama de Jean Luc Djéa, sa toute première œuvre de fiction, après son entrée dans l’univers ivoirien de l’édition avec Le Sphinx du même auteur. Une œuvre à mi-chemin entre le polar et le roman réaliste.Une pénombre. L’ombre d’un homme grand tenant en main une arme. Au bas de cette ombre, une main ouverte. Sûrement, le cadavre d’une des nombreuses victimes de cet homme... [Lire la suite]
Posté par gnalehi bebey à 21:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 décembre 2008

INNA HAMPATE BA

“Poems are my home Poems set me free.”– By Auguste Gnalehi-in www. africaallstarsmagazine.comInna, daughter of Amadou Hampate Ba, just published, in collaboration with Ceda/Nei anovel of 61 poems entitled: “When pain becomes words”.The novel is an autobiography that takes readers through the world of a suffering mother.During our chat, she talks about her parents and her writing particularly her composition.Are you Amadou Hampte Ba’s daughter?Yes of course! When I was born, my father was 62 years old. So he’s at the same time my... [Lire la suite]
Posté par gnalehi bebey à 16:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]